SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Une des salles de classe de l'Ecofo Nyabunyegeri emportéé

Une matinée noire à Nyabunyegeri

15 écoliers gravement blessés ainsi que 128 maisons détruites dont 2 salles de classes à l’école fondamentale Nyabunyegeri ainsi que 3 églises. Tel est le bilan d’un vent violent mêlé de pluie, qui s’est abattu sur le quartier Nyabunyegeri de la zone Rubirizi de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura.  Dans la désolation totale, les victimes plaident pour une intervention des bienfaiteurs. 

Vers 6h de la matinée de ce lundi, les habitants du quartier Nyabunyegeri, zone Rubirizi, Commune Mutimbuzi de la province Bujumbura, se sont réveillés sous le coup d’un vent violent accompagné de pluies. Sur les lieux, la désolation se lit sur les villages des habitants et pour cause : écoliers blessés ici, maisons détruites là, ainsi que le matériel scolaire endommagé.

« Et bien, tout d’un coup nous avons vu que le ciel était couvert de nuages, mais avant que la pluie ne tombe, nous avons connu un vent violent, qui a même causé de nombreux dégâts », confie un habitant du quartier.

Le directeur de l’école fondamentale Nyabunyegeri signifie que ce vent violent qui a emporté deux salles de classes a également causé 15 blessés parmi les apprenants dont trois d’entre eux gravement blessés. « Le toit de l’école a été emporté par le vent jusqu’à 200 m loin de l’école. Et comme les enfants sont habitués à l’étude matinale, parmi les apprenants,15 ont été blessés dont 2 gravement, » souligne le directeur de l’école fondamentale Nyabunyegeri Jean Pierre Niyonkuru.

L’administration à la base à Nyabunyegeri annonce avoir déjà recensé plus de 128 maisons endommagées, dont trois églises. « 125 maisons,3 églises ainsi que des panneaux solaires ont été endommagés. La population est dans la désolation totale d’autant plus que certaines de ces maisons avaient été construite avec l’appui des bienfaiteurs. » Les habitants du quartier Nyabunyegeri qui craignent le pire si une telle catastrophe s’abattait encore sur quartier, plaident pour une intervention des bienfaiteurs surtout en leur octroyant des toitures ainsi que le matériel scolaire pour les écoliers.

Certaines de ces maisons emportées par ces intempéries qui servaient d’abri pour des familles à faible revenu avaient été construites avec l’appui des bienfaiteurs.

Check Also

Grogne des tambourinaires de Gishora

Un groupe de tambourinaires de Gishora en province de Gitega déplorent ce qu’ils qualifient d’injustice …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *