Une bonne santé commence par une bonne alimentation

La consommation abusive de certains  aliments qui contiennent est beaucoup de sucre ajouté et de graisses, est nuisible à la santé. Les gens devraient plutôt, selon Athanase Ntiyanogeye, s’habituer à la consommation des céréales et des légumes.

Selon l’expert en nutrition Athanase Ntiyanogeye, une alimentation saine équilibrée doit présenter trois éléments nutritifs qui sont entre autres ; les aliments constructeurs provenant essentiellement d’origine animal (cas du lait ; viande,  poisson, des œufs et des insectes) ; les aliments énergétiques qui comprennent les céréales, les tubercules, l’huile et le sucre ; et la 3eme catégorie est constituée des vitamines et des sels minéraux provenant des fruits et légumes. Une alimentation libre et équilibrée exige la consommation juste de ce que l’organisme a besoin, car selon Athanase Ntiyanogeye pas trop de surplus pour ne pas surcharger certaines parties du corps comme le foie ; et signale également qu’il ne faut pas qu’il en manque.

Une bonne alimentation compte pour tous les âges confondus

Chez les enfants de bas âges, doivent  exclusivement consommer du lait maternel jusqu’à 6 mois, au-delà de cette période  c’est-à-dire de 8 mois et plus, l’enfant a besoin d’un aliment complémentaire (la bouillie à base des céréales enrichies de soja et de sorgho).Une fois adulte il faut consommer les trois groupes d’aliments.selon  Athanase Ntiyanogeye, plus on avance en âges, plus il ya des produits que l’on doit diminuer  pour éviter les maladies chroniques non transmissibles comme le diabète ,l’hypertension ,goutte, les AVC..etc  qui font une avance dangereuses surtout dans les centres urbains. Il faut donc diminuer le sel et abandonner carrément le sucre surtout le sucre ajouté et choisir les bonnes graisses qui ne contiennent pas du cholestérol. Dans les conditions normales, un individu devrait plutôt manger au moins trois fois par jour, le petit-déjeuner qui parfois négliger ou laisser par ignorance, constitue la base de la vie au quotidien car l’être humain s’apprête à des activités . selon le nutritionniste Ntiyanogeye, le déjeuner, et le repas du soir doit être léger.

 

L’adaptation du corps humain à une alimentation saine exige

Pour adapter le corps humain, il faut éviter les aliments importés dont la plupart sont parfois sucré ou contiennent des graisses nuisibles à la santé humaine. Le nutritionniste precise qu’il y a moyen de diminuer le cholestérol des huiles de palme , vous pouvez bouillir cet huile une fois ou deux fois vous pouvez diminuer le cholestérol, toutes les matières nuisibles à la santé disparaissent ou diminuent fortement.

Athanase Ntiyanogeye, expert en nutrition, trouve que les leaders d’opinion doivent aider   les gens à consommer les fruits et légumes. Les personnes âgées doivent se contenter du sucre naturel se trouvant dans les fruits et légumes ; diminuer ou abandonner carrément le sel ; consommer une viande bien cuite à la place des brochettes et diminuer la fréquence. Il faut revenir sur la nourriture naturelle.

Le gouvernement doit quant à lui intensifier l’éducation pour que gens mangent les fruits ainsi que l’intensification  des cultures marcheres en augmentant les semences d’autant plus que la démographie affiche une allure inquiétante.

Les  enquêtes menées par l’institut des statistiques et des études économiques du Burundi ISTEEBU donnaient plus de 44,4% des ménages burundais qui vivaient dans une situation d’insécurité alimentaire en 2014.Parmis ces ménages 9,5 étaient en insécurité sévère et 35% en insécurité alimentaire modéré. Selon Nicolas Ndayishimiye, directeur général de l’ISTEEBU, «  44 % de ces ménages ont consommés des aliments qui n’avait pas une bonne combinaison des trois composants d’un bon aliment. » Ces chiffres doivent servir d’indicateur dans la mise en œuvre de ses programmes par le ministère de la santé et le ministère de l’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *