Trop de spéculation suite à la pénurie du carburant

 La pénurie du carburant qui s’observe dans différents coins du pays  depuis un certain temps a occasionné des spéculations chez les commerçants et certains conducteurs des véhicules transporteurs surtout de la capitale économique à l’intérieur du pays, ce que déplore l’Association burundaise des consommateurs.

Noel Nkurunziza le porte-parole de l’ ABUCO signale que ces spéculations  se font à plusieurs échelons  à partir des stations de pompage jusqu’aux échelons supérieurs car ils arrivent  à demander des corruptions pour avoir du carburant ainsi que la hausse des prix de transport alors que le ministère en charge de la commercialisation du carburant  n’a pas encore communiqué la hausse des prix de ce dernier.

L’Association burundaise des consommateurs lance un appel vibrant à l’endroit des instances habilités à s’activer afin de  maitriser le phénomène de spéculation  suite à la pénurie du carburant qui peut par ailleurs paralyser la vie du consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *