SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Sécurité : Couvre feu à Buyenzi, les habitants se lamentent

bujjj

Les mouvements des habitants de la zone urbaine de Buyenzi commencent à vider les lieux à partir de 21 heures. Toutes les allées qui entrent dans cette zone sont barricadés par des concertinas. La police contrôle les cartes d’identités, ceux qui n’en ont pas sont arrêtés. Des gens qui ne vivent pas dans ces quartiers se précipitent à quitter avant 20heures. A partir de 21 heures, les policiers circulent dans le quartier et arrêtent ceux qui sont encore dans les rues ou dans des buvettes.
L’administration locale explique que cette mesure a été prise pour préserver la sécurité.


Les habitants de cette zone décrient cette mesure. Ils trouvent que c’est un prétexte pour les isoler. « Ceux qui commettent des forfaits arrivent souvent à 19heures, est- ce que cette mesure va aider à améliorer la sécurité ?», s’interrogent ces mêmes citoyens. Cette situation paralyse les activités exercées le soir dans cette zone.

Des orchestre musicaux comme super star, Jasmin qui commençaient à jouer de la musique à partir de 21 heures sont obligés de suspendre cette activité.


Des propriétaires des restaurants disent que les clients commençaient à se multiplier à partir de 21heures car la plupart des clients sont des célibataires et les visiteurs. La situation est la même pour les cafeterias. «Le soir, nous avions l’habitude de partager le café. Pour le moment, on est privé de ce droit. Dans d’autres zones des commerçants travaillent tranquillement dans la soirée, pourquoi pas nous ? », Se lamentent un habitant de Buyenzi.


Les habitants de Buyenzi demandent avec insistance aux plus hautes autorités du pays de suspendre ce « Couvre feu » et d’augmenter plutôt les policiers et les militaires pour sécuriser cette Zone.

 

 

Bonesha

A lire aussi

Le rapport fourni par la commission de la CNIDH porte ses Fruits

La Libération des deux leaders des syndicats des enseignants SYGEPEBU et SEPEDUC dans l’après-midi de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *