Au Soudan, l’armée « ferme » le bureau local d’Al-Jazira

Le Soudan a ordonné la « fermeture » du bureau d’Al-Jazira à Khartoum, a annoncé jeudi la chaîne d’information qatarie. L’armée ne montre aucun signe d’ouverture alors que les manifestations continuent après deux jours More »

Hazard coule Arsenal et offre à Chelsea sa 2e Ligue Europa

Merci Eden Hazard : Chelsea a torpillé Arsenal (4-1) mercredi à Bakou pour s’offrir sa 2e Ligue Europa, grâce à un doublé de son maestro belge, qui pourrait quitter les Blues cet More »

Au Ghana, la vaccination, nouvel « outil » contre les ravages du paludisme

Au Ghana, bien qu’encore à l‘étape expérimentale, le RTS,S, vaccin contre le paludisme permet tout de même de réduire de 40 % le risque d’infection de cette pathologie qui touche 5,5 millions de More »

Espoir vers la réouverture de la Radio Bonesha FM

L’audience prévue le lundi 27 mai 2019 opposant la radio Bonesha FM au Conseil National de Communication n’a durée que très peu de temps suite par le fait que l’ avocat du More »

Du 11 au 13 le concours national

Plus de nonante trois mille élèves sont attendus par le Ministère d’Education en ses attributions pour passer le concours de la  9è année fondamentale qui débutera en date du 11 au 13 More »

 

La politique ne se confond pas à la déontologie

Le Syndicat national du personnel paramédical et appui de la santé demande aux infirmiers de travailler tout en respectant la déontologie de leur métier. Mélance Hakizimana président de ce syndicat qui le dit, déplore un  mauvais comportement qui se remarque  dans cette institution de mêler la politique et les services paramédical. Mélance Hakizimana ajoute également que certains politiciens  passent outre la loi en influençant certains infirmiers à créer des syndicats affiliés aux partis politiques.

Pas de situation sécuritaire alarmente

Les responsables de l’administration dans les provinces sont appelés à suivre de près les mouvements de la population qui migrent des provinces aux autres. C’est ce qu’indique la présidence à travers le porte-parole du président Jean Claude Karerwa Ndenzako .

Les entreprises privées doivent collaborer avec les institutions de sécurité sociale

Des avances sont remarquables  au niveau de la protection sociale même s’il s’observe encore quelques lacunes aux seins des différentes entreprises. C’est du moins ce qu’indique Arcade Nimubona , secrétaire exécutif de la commission nationale de la protection sociale lors d’une interview accordé à la radio culture le mardi   7 mai 2019 .

Liberté de la presse n’est pas effective au Brundi

Les journalistes œuvrant sur le sol burundais affirment qu’il n’y a de  la liberté de la presse au burundi.  Lors d’un micro baladeur a l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, ces journalistes signalent qu’ils sont cognés par pas mal de problèmes lors de correcte des informations.

Amour et solidarité, pilier de la reconciliation

L’association des rescapés des massacres  du petit séminaire  de Buta appelle tous les burundais de rompre avec toute sorte de division fondée sur les crises répétitives qui ont endeuillées le pays. C’est du moins ce qu’ a signifié Eric Nkengurutse  président de cette association des rescapés de Buta lors de la commémoration du 22e anniversaire de l’ assassinat des 40 élèves tués par les rebelles en 1997.

Le parti CNL demande la libération sans condition de ses membres incarcelés injustement

Le parti CNL se dit inquiet par des disparitions et incarcelement de ses membres et  militants. Dans une déclaration de ce mardi 30 avril 2019, Térence Manirambona le chargé de l’ information au parti Congres national pour la liberté CNL  a fait savoir qu’ ils se remarque à travers le pays des arrestations et emprisonnements arbitraires ainsi que des menaces et intimidations à l’ endroit de ses militants  et sympathisants sans oublier d »s violences de tout genre .

Pas de rendement meilleur sans la capacité de travail

Dans un point de presse de ce mardi 30 avril 2019  animé par l’organisation non gouvernementale PARCEM, le directeur exécutif de cette organisation locale a fait savoir que le chômage et le sous-emploi sont parmi défis qui menacent le développement du pays.

Une agriculture developpée, socle de l’economie burundaise

 Parler de l’économie au Burundi sans parler de l’agriculture, on parler d’autres choses. C’est ce qu’estime Docteur Janvier Nkurunziza expert en économie lors d’une conférence débat organisée par l’association  des banques burundaises et investissements le 24 avril 2019. Docteur Nkurunziza a  indiqué qu’un pays composé à plus de 70 à 80%  de la population sont des agriculteurs.

 Pour cet expert, il faut augmenter des instruments qui peuvent financer une économie comme celle du Burundi ainsi qu’une approche au financement adaptée à une économie  enclavée comme celle du Burundi.

Docteur Janvier Nkurunziza a précisé que d’autres intervenants sont nécessaires outre que les banques pour au moins pouvoir transformer l’économie du Burundi afin qu’on ait une industrie de transformation qui transforme ce que les agriculteurs burundais produisent .   

Paludisme, une maladie qui cause trop de mortalité au Burundi

Le paludisme est une maladie qui emporte de nombreuses  vies humaines au Burundi. Lors d’un atelier media du 24 avril 2019 organisé par le programme de lutte contre le paludisme, Jean Baptiste Nzoriroronkankuze, secrétaire permanent au ministère de la santé  publique et de lutte contre le VIH/SIDA a indiqué que plus de  5 .149.436 cas du paludisme ont été identifiés  au cours de l’année 2018 à travers le pays.

Le secrétaire permanent au ministère de la santé publique signale néanmoins que les mesures d’accessibilité rapides aux soins ont été déjà entrepris  par le gouvernement du Burundi entre autre la disponibilité des médicaments pour le traitement du paludisme qui sont donnés gratuitement à la population, le renforcement   de capacité des prestataires de soins à tous les niveaux de la pyramide sanitaire et autres.

Jean Baptiste Nzorironkankuze signifie qu’ à cet effet les efforts doivent être poursuivis pour diminuer considérablement  les cas du paludisme au Burundi surtout que cette période correspond habituellement  à celle de haute transmission .

Adoption du code électoral de 2020 par le parlement

Après de longues discussions, la loi portant révision  du code électoral  a été  adoptée le soir de ce jeudi par la chambre basse du parlement. Les parlementaires  ont surtout discuté sur   les articles  concernant le montant exigé pour être candidat à la  présidence et  la question des mandataires lors des élections de 2020. Après une  discussion rouleuse, le code électoral a été voté par 105 députés pour, 3 autres contre et  zéro  abstention. Ce code  électoral  voté par la chambre basse du parlement, sera promulgué par le président de la république du Burundi.

Code électoral adopté par la chambre basse du parlement burundais.