SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

OBR :Des leaders doivent s’impliquer pour sensibiliser les contribuables à faire leur déclaration de l’impôt sur le revenu locatif

L’office burundais des recettes appelle l’implication des administratifs dans la sensibilisation des contribuables pour faire leurs déclarations de l’impôt sur le revenu locatif. Des contribuables ont proposé un recensement de toutes les parcelles ainsi que des maisons en locations mais aussi l’identification des bailleurs qui revoient à la hausse des loyers sans pour autant faire une déclaration y relative.

Dans une réunion à l’intention des administratifs en mairie de Bujumbura, des forces de l’ordre en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura, et des représentants de l’Office Burundais de Recettes, des administratifs ont soulevé leurs préoccupations. Le chef de zone Cibitoke Mme Evelyne Nininahazwe a voulu savoir si l’OBR aurait déjà fait un recensement de toutes les maisons qui paient l’impôt sur le revenu locatif. « Est-ce que réellement, il y a eu une enquête pour identifier toutes les parcelles qui ont des maisons en location pour le bon déroulement de cette activité de recouvrement ? ». Le représentant de l’OBR signifie qu’une telle activité n’a pas été encore réalisée, mais appelle l’implication des administratifs lors de cette période de recouvrement. « Cette activité n’a pas été encore réalisée, raison pour laquelle nous vous avons invité vous les administratifs parce que vous êtes l’œil du gouvernement. Le rôle de l’OBR c’est faire la collecte des taxes impôts. »

Le chef de zone Kinindo Patience Itangishaka à voulu savoir si les propriétaires des maisons qui revoient à la hausse tout le temps les loyers, si leurs déclarations faites à l’OBR sont authentiques. « Aujourd’hui, il y a un nouveau phénomène où les propriétaires des maisons élèvent les loyers tout le temps, je ne sais pas alors si au niveau de l’OBR il y a une technique de vérification de leurs déclarations. »

Les inquiétudes du conseiller technique au sein du département de l’imposition en mairie de Bujumbura parlent quant à lui des bailleurs qui dispose de plus de deux contrats, y compris ceux en devises mais qui, lors de la déclaration ne présentent que ceux en monnaie locale.

A toutes ces préoccupations, le représentant de l’OBR signifie que l’office ne reçoit que des déclarations faites par le contribuable, et mène une enquête après si des irrégularités sont soupçonnées. « Nous recevons d’abord les déclarations faites par le contribuable, mais lorsque nous menons nos enquêtes, nous avons notre manière d’identifier un propriétaire qui n’a pas fait une vraie déclaration et après nous le redressons. » explique-t-il.

La période de déclaration de l’impôt sur le revenu locatif est faite du 1 janvier jusqu’à 31 mars. Dépasser ce délai, le contribuable est sanctionné d’une amende de 100 mille francs burundais.

A lire aussi

Muyinga : Pas question de métier tabou pour les femmes !

Longtemps réservés aux hommes, les femmes de la province de Muyinga ont compris qu’il ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *