News

les employes de la societe de telecominication vietele poursuit le mouvement de greve

Après quelques jours de conciliation entre les employés et employeurs de la société de télécommunication vietel Burundi sans issue le employés de cette société indiquent qu’ils vont poursuivre le mouvemente de grève jusqu’à ce que le problème trouve une solution favorable. ces employés de la vietel Burundi signalent qu’ils réclament ce qui est de leur droit et demandent a leur employeur le respect stricte de le loi. Ils s’étonnent également du comportement de leur patron qui poursuit ce employés par de convocation à la police judiciaire.

????????????????????????????????????

 

Les ONG étrangères devraient recruter en respectant les quotas ethniques

 

Le Senat du Burundi annonce la mise en place d’une commission pour évaluer le respect des quotas ethniques et du genre dans la composition du personnel des organisations non gouvernementales étrangères s’attaque aux équilibres ethniques au sein des ONGS étrangères

Dans un point de presse animé par le deuxième vice-président du sénat Anicet Niyongabo a indiqué que le sénat préconise faire des descentes pour vérifier le respect des équilibres ethnique et de genre au sein des ONGs étrangères en raison de 60pour cent Hutu au plus et 40 pour cent Tutsi au plus.

Pour le porte-parole du sénat que ça soit la loi précise que le recrutement du personnel local doive se faire dans le respect de l’équilibre ethnique et genres.

Cette institution  précise que le délai de six mois de se conformer aux textes régissant ces ONGs a été dépassé et que la liste et le calendrier des descentes seront signalés aux organisations non gouvernementales étrangères concernées

Rutana: Un SOS pour la canalisation de la rivière Musasa

La réfection et la canalisation de la rivière Musasa traversant trois communes de la province Rutana entre autres Rutana Gitanga et Bukemba vaut plus de 380 millions de francs Burundais.

Le gouverneur de la province Rutana dit que les travaux de canalisation sont en cours et accompli par la population. Fidèle Minani lance un appel à tout bienfaiteur  précisément les natifs de cette province pour appuyer cette bonne initiative de la population de Rutana. La rivière Musasa a emporté plus de 50 hectares de cultures pendant la saison pluvieuse de 2018.

La création d’un parti politique ne menace pas les objectifs de la coalition Amizero

Selon le parti Uprona non reconnu par le gouvernement la création d’un parti politique d’une partie de la coalition ne va pas menacer les objectifs et les orientations  de cette coalition.

Si Agathon Rwasa crée son propre parti ça n’entachera en rien la coalition Amizero y’Abarundi ,affirme Evariste Ngayimpenda le représentant de l’UPRONA non reconnu.

Pour ce Mudasigana,les deux partis non reconnus  n’ont jamais créé ni envisagé de créer  un parti politique commun  même s’il n’exclut pas que cela puisse se faire dans l’avenir.

Evariste Ngayimpenda dit que cette coalition a été mise en place pour participer aux échéances électorales de 2015 et que le combat reste le même pour les prochains rendez-vous électoraux

 

 

BURUNDI-DIPLOMATIE

Le département des Etats-unis mets en garde les ressortissants américains au Burundi de ne pas fréquenter certains lieux par crainte de leur sécurité. Dans un communiqué sorti ce Mercredi, le département des USA fait savoir que la situation politico-sécuritaire ne s’est jusqu’à maintenant  pas amelioré.

Plus de détail avec le reportage de Egide NAHAYO Cliquez ici

 

 

 


BURUNDI-ECONOMIE

L’ Olucome demande au gouvernement de revoir à la baisse le prix du carburant. Dans une correspondance adressé au ministre de l’ énérgie et mines, cet observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques déplore la mauvaise gestion de l’ argent perçu à la pompe par le gouvernement.

Plus de détails avec le reportage signé Alain Niyomucamanza: Cliquez ici

 

 

 

 


BURUNDI-ECONOMIE

Le gouvernement bururndais prévoit privatiser la SOSUMO pour garantir sa survie. Cela est sortie du conseil des ministres de ce 17 Aout. Comme annoncé par Philippe Nzobonariba, porte parole et secrétaire du gouvernement: la santé financière de cette organisation est alarmante de façon que maintes pistes sont nécessaire pour redynamiser la SOSUMO.

Annonce du porte-parole et secrétaire du gouvernement Philippe Nzobonariba

 

 

 


BURUNDI-AGRICULTURE

Le ministère de l’Agriculture et l’ élévage met en garde les commercants spéculteurs du café qui en vendent encore d’une manière frauduleuse aux pays limitrophes. Le ministre ayant  l’agriculture en ses attributions, Déo Guide Rurema, demande aux administratifs a la base de travailler en synergie avec les caféiculteurs afin de décourager le traffic illégal du café burundais.

 

 

 


BURUNDI – POLITIQUE

Ce 03 AOUT, Une feuille de route pour les éléctions de 2020 a été adopté par 20 partis sur les 22 invités à cette tache. Pour le Sahwanya-Frodebu et Ranac, qui s’y ont opposé, cette feuille de route ne favorise que le parti au pouvoir et ses alliés.

Fénias Nigaba, porte-parole du Sahwanya-Frodebu affirme que la feuille de route était déjà concu avant la réunion.

 

 

 


BURUNDI-JUSTICE

CIBITOKE: La CNTB a attribué un terrain de 1503 hectares à la COGERBU, terrain qui appartenait à la RUGOFARM. Cette décision de ce 16 Juillet a été mal accueilli par la RUGOFARM qui juge le procès d’arbitraire.

 

 


BURUNDI-TRANSPORT

L’aéroport international de Bujumbura fait face à des défis liés au manque de scanner et l’exiguïté du hangar d’accueil. Les passagers déplorent qu’ils observent trop de temps pour être reçu. La direction générale de l’aviation civile reconnaît ce problème et le place parmi les priorités à résoudre.

Reportage signé Salvator Niyonizigiye  Audio

 

 


BURUNDI-SOCIETE

Un conflit éclate dans la distrubution des aides aux victimes des innondations d’Avril en zone Buterere-Kiyange 1. Une partie des victimes a été rapatriée mais 38 ménages restent dans le centre de campement. A  chaque fois que les aides sont disponibles, un conflit éxplose. L’administration locale affirme qu’elle est au courant de la situation.  Patrice Sibomana, chef de quartier Kiyange 1, tranquilise que « la solution est proche. »

Patrice Sibomana, chef de quartier Kiyange 1, joint au téléphone.

 


BURUNDI-SOCIETE

Plus de 600 anciens drogués sont réunis au sein de la BAPUD, association luttant contre la consommation des drogues. Le coordinateur national de la BAPUD explique que le but de cette association est de sauver les drogués, puisqu’ avant tout ce sont des malades. Richard Nininahazwe lance également un appel au gouvernement de s’impliquer dans cette lutte en mettant en place une politique qui vise la construction de plusieurs centres d’acceuil .

Interview avec Richard Nininahazwe, coordinateur national de la BAPUD, à la journée internationale contre l’abus et le traffic illicite de drogues.

 

 


BURUNDI-COMMUNICATION

Nestor Bankumukunzi nommé comme membre du conseil national de la communication et remplace Ramadhan Karenga. Cela est contenu dans un decret présidentiel signé ce 08 Juin 2018.

 

 


BURUNDI-ACTUALITE

Le président Pierre Nkurunziza a eu une luxation du tendon d’Achille ces derniers jours. Son porte parole J. Claude Karerwa tranquilise que son excellence vaque normalement à ses fonctions. Et ajoute que: « Un président ne dirige pas son peuple avec un pied, mais plutôt avec sa tête et son coeur. »

 

 

 


BURUNDI-SANTE

« Le Burundi est pret de lancer son plan de contengence, conformement aux exigences de l’OMS »: affirme le ministre de la santé. Thadée Ndikumana rassure la population surtout des provinces frontalières de la RDC que la situation est controllée.

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

« Le scrutin s’est tenu en toute légalité et les plaintes d’Amizero y’Abarundi sont non fondé » telle est la décision de la cour constitutionnelle qui a rendu publique ce Jeudi la décision sur les résultats du vote réferendaire du 17 Mai dernier.


BURUNDI-REFERENDUM

Le parti RANAC rejette en bloc les résultats proclamé ce 21 Mai par la CENI. le secrétaire général de ce parti, Georges Nikiza lance un appel à la population de rester serein malgré les multiples imperfections de ce scrutin.

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

Le parti CNDD-FDD se réjouit des résultats de ce réferendum et félicite la CENI. Evariste Ndayishimiye, secrétaire général de ce parti rappelle que la victoire est  toute la nation.

 

 

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

Jacques Bigirimana (président du Fnl) s’attaque à Agathon Rwasa (président de l’Amizero y’Abarundi); ce dernier ne rate pas l’occasion de riposter.

J. Bigirimana: « le gouvernement devrait suivre de près le comportement aussi irresponsable qu’instable de ce politicien (A. Rwasa). »

 

 

A. Rwasa: « Bigirimana devrait se taire et quitter les rangs de la politique burundaise. »

 

 

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

La Commission Électorale Nationale Indépendante du Burundi a proclamé ce 21 Mai, les résultats du référendum constitutionnel qui s’est tenu ce 17 Mai.

Le «Oui» l’emporte avec 73,6 %.

Le « Non » a recueilli 19,34 %.

L’abstention est de 3,28 %

Quant aux votes nuls, ils s’élèvent à 4,11%.

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

Les résultats du scrutin de ce Jeudi sont jusqu’ à ce Samedi pas connu. Et voilà que les politiciens réunis au sein de la coalition Amizero y’ abarundi ne recevront pas les résultats de ce scrutin. Agathon Rwasa, président de cette coalition, demande à ce que la CENI reprenne le scrutin dans tout le pays.

 

 

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

Dans tous les bureaux de vote, le dépouillement a déjà commencé à travers tout le pays. les journalistes et les mendataires suivent de près cette phase.

 

 

 


BURUNDI-REFERENDUM

Le scrutin se termine à 16h, selon les instructions de la Commission Electorale Nationale Indépendante  tous les bureaux de vote seront fermés à cette heure.

 


BURUNDI-REFERENDUM

Ce 17 Mai, les burundais répondent au référendum constitutionnel, les bureaux de vote sont ouverts depuis 6h, et des files indiennes s’obsèrvent devant ces bureaux depuis 5h.

 

 


BURUNDI-SECURITE

Sylvestre Ntibantunganya, ancien président de la république, alerte que les burundais ne devraient pas s’accuser mutuellement sur les tueries de Ruhagarika-Cibitoke.

 

 

 


BURUNDI-SECURITE

26 morts et 7 blessés est le bilan d’une attaque des hommes armés de fusils et de machettes. Ce massacre s’est produit dans la nuit de ce Vendredi à Cibitoke, commune Buganda, sur la colline Ruhagarika. Ces hommes en uniforme militaire se seraient volatilisés dans les collines de la RDC puisque Ruhagarika est tout près de la frontière burundo-congolaise.

Plus de détails avec notre correspondant Alexis NDAYIRAGIJE

 

 

 


BURUNDI-EDUCATION

Un groupe de gens malmène les étudiants de l’Université du Burundi, tous les soirs. Ces éléments qui perturbent la sécurité font même des patrouilles à l’extérieur des campus. Malgré maintes témoignages que la Radio Culture a pu recueillir, le chargé de la sécurité à l’UB affirme qu’il n’est pas au courant de ces cas.

Reportage signé Sylvere BIGIRIMANA AUDIO

 

 

 


 

BURUNDI-REFERENDUM

La coalition Amizero y’abarundi se scinde en 2: une partie dirigée par Agathon Rwasa prône pour le « NON » et une autre dirigée par Révérien Nimpe prône pour le « OUI ».

Suivez les réactions:

-> Révérien Nimpe, se proclamant chef de l’aile qui prône pour le « OUI »:

« Nous voterons le  »OUI » et on en a le droit. » AUDIO

 

-> President du groupe parlementaire d’Amizero y’Abarundi, Pierre-Celestin Ndikumana prône pour le « NON »:

« Ils n’ont pas le droit… » AUDIO

 

-> Porte Parole de la CENI, Prosper Ntahorwamiye : « Les deux ont droit…«  AUDIO

 

 


BURUNDI-MEDIA

Dans la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, la Radio Culture s’est entretenu avec certains journalistes burundais, « les autorités administratives ne nous facilitent pas la tâche lorsque nous cherchons à équilibrer l’information. » disent-ils: AUDIO


BURUNDI-SOCIETE

Paris et Washington dénoncent les messages menaçants et intimidants répétés à l’ endroit des opposants politiques, des défenseurs des droits de l’homme, et des medias indépendants. Dans deux déclarations de ces pays, l’appel est lancé au gouvernement burundais à respecter les obligations internationales surtout dans cette période électorale.

 

 


BURUNDI – SOCIETE

La riviere Mutimbuzi menace depuis  ce weekend les habitants du quartier Kiyange, zone Buterere dans la commune Ntahangwa dans la capital Bujumbura. les familles de cette localite restent avec une peur panique puisque rien n’est fait pour les sauver.