SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Ligue des champions : L’Atlético Madrid domine le Bayern Munich (1-0)

54

LIGUE DES CHAMPIONS – L’Atlético Madrid a battu le Bayern Munich mercredi à Vicente-Calderon, dans le choc de la 2e journée (1-0). Grâce à un but de Yannick Carrasco (35e), les Espagnols ont confirmé leur succès sur les Allemands l’an dernier en demi-finale et prennent seuls la tête du groupe D. Ils ont trois points d’avance sur les Bavarois.

L’opposition de styles a tenu toutes ses promesses. Et la rigueur madrilène a finalement eu raison de la virtuosité bavaroise. Au terme d’un match à très haute intensité, l’Atlético a battu le Bayern (1-0) lors du choc de cette 2ème journée de Ligue des Champions. Yannick Carrasco a inscrit l’unique but de la rencontre en première période alors que Griezmann a manqué un penalty en fin de match. Les Espagnols prennent la tête du groupe D avec 6 points, soit 3 unités de plus que leur adversaire du soir. Le FC Rostov et le PSV Eindhoven ont fait match nul en Russie (2-2) et comptent un point chacun.

L’an dernier, un but sublime de Saul avait permis à l’Atlético Madrid de s’imposer face au Bayern Munich lors de la demi-finale aller. Ce mercredi, c’est Carrasco qui a endossé le costume de héros avec un joli but. Moins spectaculaire que celui de la saison passée certes. Mais tout de même. Trouvé par une passe astucieuse de Griezmann, le Belge a accéléré plein axe. A l’entrée de la surface, il a armé une frappe croisée du gauche à ras de terre imparable pour Neuer puisque le ballon a touché son poteau gauche avant d’entrer (1-0, 35e).

Griezmann a donc délivré une passe décisive et il aurait pu se muer en buteur. En fin de match, les hommes de Diego Simeone ont obtenu un penalty après une faute inutile de Vidal sur Filipe Luis. Mais le Français a manqué son penalty, expédiant le cuir sur la barre transversale (84e).

La possession stérile du Bayern

En première période, l’Atlético, après avoir laissé passer l’orage d’un premier quart d’heure allemand concrétisé par une volée de Müller (13e), a eu les occasions pour frapper plus tôt. Carrasco, déjà, a trouvé les gants de Neuer (19e) alors que Torres, préféré à Gameiro, a touché le poteau sur une tête à bout portant (22e). Titularisé sur l’aile gauche bavaroise, Ribéry, bien muselé durant l’essentiel de la rencontre par Juanfran et Saul, a failli tromper Oblak (39e).

Le deuxième acte a été moins riche en occasions même si la tête de Lewandowski a flirté avec le poteau (77e). Comme attendu, le Bayern a eu une large possession (63%) mais n’a pas trouvé la solution pour faire sauter le verrou madrilène. Les Munichois ont même moins frappé au but que le vice-champion d’Europe (16 tirs à 13 et 5 frappes cadrées à 4).

En costaud, l’Atlético Madrid s’est donc imposé et confirme qu’il faudra encore compter sur lui cette saison. Le Bayern Munich, lui, connaît sa première défaite de l’ère Carlo Ancelotti. L’entraîneur italien n’aime décidément pas les voyages à Vicente Calderon. Après ce match, son compteur reste bloqué à une victoire en 8 rencontres disputées sur la pelouse des Colchoneros.

A lire aussi

Au Ghana, la vaccination, nouvel « outil » contre les ravages du paludisme

Au Ghana, bien qu’encore à l‘étape expérimentale, le RTS,S, vaccin contre le paludisme permet tout de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *