SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Le Rwanda technophile : une base aérienne de droneport pour 2020

drone

Le Rwanda technophile : une base aérienne de droneport pour 2020

Le pays des mille collines pourrait accueillir en 2020 une base aérienne pour drones. Ce « drone-port » est promu par l’architecte britannique Norman Foster et activement soutenu par les autorités rwandaises, qui souhaitent capitaliser sur l’image technophile du pays.
Si tout se passe comme prévu, le Rwanda pourrait disposer dans quelques années d’un « droneport » civil, une installation spécifiquement conçue pour accueillir des aéronefs sans pilote destinés au transport de matériel et de marchandises.
Ce projet est porté par Jonathan Ledgard, ancien correspondant de The Economist en Afrique et directeur du centre Afrotech de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), et la fondation de l’architecte britannique Norman Foster, célèbre à travers le monde pour ses réalisations telles que le Viaduc de Millau en France, la Hearst Tower à New York, l’hôtel de ville de Londres et l’aéroport international de Hong Kong.
Essais dès 2016
Le droneport prévu par le cabinet britannique comprendra initialement trois bâtiments, qui accueilleront des dizaines de drones, mesurant de 3 à 6 m.
Le projet prévoit de réaliser les premiers vols d’essai dans le courant de 2016 à Kibuye, dans l’ouest du Rwanda, sur les rives du lac Kivu.
Les opérations commerciales pourraient, selon les promoteurs du projet, démarrer dès 2020.

 

A lire aussi

Des femmes pour un travail qualifié « d’hommes »

Le transport des briques est un travail fatigant, exténuant et harassant réservé généralement à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *