Le rapatriement des refugiés se fait volontairement et dans la dignité

Le rapatriement des refugiés doit respecter les conventions de Genève  en Suisse et celles de l’Union africaine. C’est ce que précise Gaspard Kobako le porte-parole du parti CNDD  après un communiqué sorti le 4 Aout par la plate-forme CNARED coalition des partis de l’opposition burundais en exil.

 Dans ce  communique on parle du rapatriement des membres de la plate-forme  tout en demandant augouvernement du Burundi d’assainir le climat politique et de garantir leurs sécurité afin que ces derniers regagnent le bercail en vue des préparatifs des élections de 2020.

Gaspard Kobako indique que le rapatriement pour les réfugiés doit été digne et volontaire selon les mêmes conventions ratifiées par le Burundi et appelle le gouvernement du Burundi à promouvoir ce rapatrient tout en respectant toutes les conventions que le Burundi a ratifié.

Néanmoins le porte-parole du parti CNDD s’inquiète pour la sécurité des politiciens qui souhaitent rentrer au pays natal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *