SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Le parti UPRONA désigne Gaston Sindimwo comme candidat aux présidentielles de 2020

Le 1er vice-président de la République, Gaston Sindimwo a été désigné par le parti UPRONA comme son candidat aux présidentielles de mai 2020. Dans son projet de société figure la gratuité de l’éducation pour les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans. Il promet aux retraites également de percevoir 75 % du salaire qu’ils percevaient quand ils étaient en activité.

Gaston Sindimwo président du conseil des sages du parti UPRONA a eu la confiance des Badasigana pour le représenter aux élections présidentielles de mai 2020. Dans son discours de circonstance, il a indiqué aux membres de ce parti en générale et à la communauté nationale et internationale en particulier qu’il va apporter pas mal de reformes dans différents secteurs dont l’agriculture, l’économie, la diplomatie etc. Il compte également reformer certaines commissions nationales à savoir : la Commission Vérité et Réconciliation ainsi que la Commission Nationales des Terres et autres Biens.  En ce qui est de la Commission Vérité et Réconciliation, le 1er Vice-président a fait savoir que la CVR doit travailler dans le sens de restaurer l’espoir des burundais et surtout les aider à accéder à un avenir meilleur en oubliant le passé douloureux.

Pour lui, Les périodes sombres que le Burundi a connu ont secoué toutes les composantes de la population, les Hutus comme les Tutsis et les batwa ,raison pour laquelle Gaston Sindimwo dit ne pas comprendre ceux qui endossent la responsabilité des tueries qui ont endeuillé le Burundi au parti UPRONA. Il ne nie pas cependant qu’il pourrait y avoir un membre de ce parti qui aurait pu commis des massacres mais, dit-il, dans ce cas la responsabilité est personnelle

Le candidat de l’UPRONA a précisé également qu’il va revoir la gratuite de l’éducation jusqu’à 18 ans. Selon lui, l’éducation constitue la pierre angulaire du développement, d’où elle doit être une priorité pour le pays. Gaston Sindimwo  souligne également que les retraités bénéficieront la gratuité des soins. Dans ses projets de sociétés le 1er vice-président informe qu’il va revoir à la hausse les fonds alloués à la CNTB afin que les victimes des guerres qu’a connu le Burundi puissent être dédommagés.

En matière du développement des communes le candidat de l’UPRONA compte porter les fonds alloués aux communes a hauteur d’ un  milliard de FBu. 

A lire aussi

La réussite des élections, une clé d’un système démocratique

Le manque de culture politique démocratique constitue un réel défi pour pouvoir établir un système …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *