Le parti CNL demande la libération sans condition de ses membres incarcelés injustement

Le parti CNL se dit inquiet par des disparitions et incarcelement de ses membres et  militants. Dans une déclaration de ce mardi 30 avril 2019, Térence Manirambona le chargé de l’ information au parti Congres national pour la liberté CNL  a fait savoir qu’ ils se remarque à travers le pays des arrestations et emprisonnements arbitraires ainsi que des menaces et intimidations à l’ endroit de ses militants  et sympathisants sans oublier d »s violences de tout genre .

Pour honnorable Térence cette intolerence politique s’observe dans les provinces provinces de Muyinga, Kirundo. Rumonge , Gitega, Karusi, Rutana, Bujumbura ,Bubanwa et Cibitoke pour ne citer que d’autres.

Térence indique dans cette déclaration que les militants du CNL sont accusés à tort et à travers de tenir des réunions illégales même s’ils sont à deux ou à trois en pleine rue ou en famille. Le parti CNL demande la libération immédiatement tous les personnes détenues injustement arrêtées pour des mobiles politiques et sur bases accusations ainsi que de faire respecter la libre jouissance des droits et libertés politiques de tous les burundais tels que garantis par les textes nationaux et autres internationaux ratifiés par le Burundi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *