SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Le Burundi doit rejoindre d’autres pays dans la lutte contre les armes autonomes

La ligue internationale des   femmes pour la paix et  la liberté se   dit inquiet par  des vies humaines emportées par les armes autonomes. Pascasie  Barampama représentante  de la ligue au Burundi fait savoir que les armes dites robots tueurs existent et les conséquences sont nombreuses. La représentante de la ligue internationale indique que entre 2004 et 2013 on a enregistré 1500 à 4000 personnes tuées par ces drones selon les organisations non gouvermentales  américaines dont 600 civiles en Afghanistan .

Pascasie  Barampama signale également que dans la plupart  des cas sont les  femmes qui subissent des conséquences causées par ces robots tueurs. La ligue internationale pour la  paix et la liberté fait appel aux pouvoirs  publics d’agir pour que le Burundi figure sur la liste des pays engagés dans la lutte contre  les armes autonomes. La représentante de la ligue  au Burundi précise que le Burundi aussi doit s’activer pour prévenir avant que les dégâts se présentent et appelle à tout burundais à  agir pour pallier à cette menace.

Le ministère de la sécurité publique reconnait  que  les robots tueurs sont des menaces dans les grandes puissances du monde tout comme en Afrique. Pierre Nkurikiye porte parole du ministère de la sécurité indique que désormais l’utilisation des appareils dits «  Drones » par les professionnels de l’audiovisuel est contrôlée.  Le porte parole du ministère de la sécurité publique considère qu’il est temps que le Burundi rejoigne les pays signataires  du protocole de lutte contre les armes autonomes.

A lire aussi

SOS pour Ingabire !

Habitant le quartier Kinanira I, 9ème avenue, zone Musaga en commune urbaine de Muha, Guy Trésor   Ingabire  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *