Les journalistes de la radio culture aux chevets de leurs confrères en detention

Une délégation de la radio culture a rendu visite ce mardi à leurs  confrères du groupe de presse Iwacu détenus à la prison centrale de Bubanza. Le message était de les encourager malgré les conditions dans lesquelles ils sont.

A moins de quarante-huit heures que la cour d’appel ntahangwa se prononce sur le cas des quatre journalistes de journal Iwacu detenus à Bubanza : Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Térence Mpozenzi, Egide Harerimana et leur chauffeur Adolphe Masabarakiza ; une  délégation de la radio culture a rendu visite à ces journalistes. Au cours d’un échange de plus vingt minutes, les confrères se montrent très courageux  et ne manifestent aucun un signe de regret. Le message apporté,  était de les encourager pour leur dire de tenir bon, que tôt ou tard le soleil finira par se lever.

Cette visite a été effectuée alors que ce lundi 18 novembre 2019, ces quatre  journalistes et leur chauffeur avaient été entendus par les juges de la cour d’appel Ntahangwa en chambre de conseil. Le conseil s’est déroulé à la prison de Bubanza en itinérance ou ces journalistes étaient assistés par leurs avocats. Le prononcé est attendu dans 48h c’est-à-dire jusqu’au mercredi 20 novembre date d’écoulement de ce delai. Les journalistes du journal Iwacu et leur chauffeur ont été arrêtés le 22 octobre de l’année en cours alors qu’ils se rendaient à Bubanza  pour enquêter sur des combats entre les forces de l’ordre et un groupe d’hommes non encore identifiés comme l’avait souligné le porte-parole adjoint du ministère de la sécurité publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *