SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Kazirabageni : Un ménage crie secours

Un ménage qui se réclame victime d’une expropriation de la colline Kiderege, zone Kazirabageni de la commune Nyanza-lac en province Makamba, appelle le président de la République à saisir en main l’affaire, non satisfait par la décision de la Cour spéciale Terres et autres biens, alors que la commission nationale terres et autres biens semblait avoir vidé le dossier. L’administration à la base à Kiderege accuse les « commissionnaires » d’être à la base de ces conflits fonciers et craint que de tels conflits ne s’étendent pas à d’autres ménages.

Ce ménage qui se dit victime d’une expropriation, est celui d’un certain Zachée Sabiyumva de la sous colline Muzingati, colline Kiderege, zone Kazirabageni de la commune Nyanza-lac en province Makamba. Un conflit autour d’une propriété qui oppose ce ménage à celui d’un certain Onésime Bakana. Sabiyumva déplore le fait que ce dossier réapparaisse alors que la Commission Nationale Terres et autres Biens CNTB avait vidé la question. « Dernièrement j’ai reçu une copie comme quoi je n’ai rien à réclamer concernant ma propriété alors que l’affaire avait été conclue au niveau de la CNTB et d’ailleurs c’est moi même qui ai retiré le dossier au niveau de la cour spéciale terres et autres biens. » Souligne Zachée Sabiyumva

Le responsable de ce ménage qui se dit victime, souligne également ne pas comprendre comment la cour spéciale se permet de sortir une autre décision d’une affaire sous un autre numéro alors que le premier procès le dossier avait retiré après s’être entendu. « A ma surprise, il m’a été signifié qu’un autre jugement avait été rendu sans m’en tenir au courant. Comment appliquer une décision de la cour sans entendre les parties en conflits ». Zachée Sabiyumva appelle l’implication du président de la République d’autant plus qu’il avait saisi le cabinet de la province Makamba mais sans solution durable.

Cette préoccupation soulevée par cette famille est aussi confirmée par l’administration à la base, le chef de colline Kiderege David Sabushimike demande l’intervention des autorités hiérarchique. « Quand la CNTB était parvenue à réconcilier les deux parties en confits on avait acclamé. Mais pour le moment nous ne comprenons pas ou est venu la décision d’exproprier Zachée »

Le chef de colline Kiderege précise que les commissionnaires constituent un obstacle parce qu’ils en tirent profit. Cette autorité craint que si rien n’est fait de tels conflits risque de s’étendre à d’autres familles.

Check Also

Grogne des tambourinaires de Gishora

Un groupe de tambourinaires de Gishora en province de Gitega déplorent ce qu’ils qualifient d’injustice …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *