SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Festival du tambour: Le sacre des estuaires.

En l’honneur du tambour du Burundi qui vient d’être inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine culturel immaterial monndial en septembre dernier, le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture vient d’organiser du 29 au 30 mai 2015, un festival-concours du tambour. Douze groupes de tambours(8 de la capital Bujumbura, 4 de l’intérieur du pays) ont répondu au rendez-vous.

L’entrée en lice était dominée par ceux de Bujumbura, rivalisant par leur genie pour séduire l’intraitable jury soigneusement choisi pour cette fin. Les tambourinaires de Makebuko ont introduit un autre rythme que les spectateurs n’ont pas hésité de qualifier d’original, avant de se laisser emporter par l’entrée de jeux du bataillon de Gishora, dirigé par Antime Baranshakaje, cet octogénaire qui ne tarit jamais de créativité et de fierté pour le tambour burundais. Au final, c’est Gishora qui vient en tête du classement, suivi de Makebuko et Akayazwe, une équipe s’entrainant dans les enceintes du musée vivant de Bujumbura.

Dans son discours, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a promis de faire du tambour une véritable fierté nationale, en favorisant la transmission de cet héritage devenu dorénavant mondial.

A lire aussi

L’éducation « autour du feu » n’est plus au Burundi

Traditionnellement, le Burundi avait une manière d’éduquer les enfants surtout pendant la soirée. Christine Ntahe, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *