Étrange mais normal le Lac Tanganyika déborde

Par Clairia Kankundiye

Une montée des eaux du lac Tanganyika causant des inondations inquiète les riverains du lac. Mais c’est un phénomène naturel qui se reproduit périodiquement.

Le phénomène de montée des eaux du Lac Tanganyika n’est pas alarmant. « Cette montée s’effectue chaque année lors de la saison pluvieuse allant d’octobre à avril voire jusqu’à mai, s’il a beaucoup plu. Lorsqu’il pleut, le lac monte d’1m et descend d’1m en saison sèche. Le niveau d’eau le plus haut est observable fin avril mi-mai tandis que le plus bas niveau est vers le mois de septembre ou début octobre ». Mentionne professeur Gaspard Ntakimazi, spécialiste en écologie aquatique. L’année 2020 a été caractérisée par de fortes pluies de même que l’année précédente. Cette abondance des pluies a débordé sur plusieurs mètres au niveau du littoral et ainsi causant des inondations aux constructions érigées près du lac. « Cela n’est pas une première, en 1964, un phénomène pareil a eu lieu » martèle Ntakimazi.

Les bassins versants du lac Tanganyika constituent une source d’augmentation du niveau lac. Toute l’eau qui coule depuis le lac Kivu en ajoutant celle des monts surplombant le lac autant au Burundi que dans les pays riverains, accroissent le niveau du lac. « Le Burundi apporte en eau, au lac Tanganyika, à hauteur de 5.7% » ajoute le Pr Ntakimazi.

La force de la nature

Les constructions se trouvant à moins de 777m d’altitude doivent s’attendre tous les 10 ans à des inondations. Tous les 50 ans le lac remonte jusqu’à 778m c’est-à-dire jusqu’au niveau de l’aéroport Melchior Ndadaye. De ce fait, les maisons qui peuvent durer dans le temps devront impérativement se situer à partir de 779m d’altitude.

Le respect des zones tampons de 150m le long du Tanganyika est de rigueur ; sinon, la nature reprend ses droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *