Endéans quinze jours les présumés poutchistes dont leurs biens saisis par la justice feront recours

Dans ce communiqué Sylvestre Nyandwi procureur de la République du Burundi a signifié trois raisons qui ont poussé la justice à saisir les biens des présumés putschistes du putsch manqué du 13 mai 2019.

Procureur  générale de la République du Burundi a signalé également que la mesure prise par la justice burundaise n’est pas comparable à celle prise par les autorités de 1972. Sylvestre Nyandwi demande aux gens de ne pas être en confusion.

Sylvestre Nyandwi précise qu’une fois un des présumés putschistes gagne le procès ses biens seront restitués et donne un délai de 15 jours pour des recours éventuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *