Deux crocodiles rapatriés dans la Rusizi

L’office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE) a remis deux crocodiles dans la rivière Rusizi ce lundi 24 février 2020. Ils étaient élevés en captivité par un particulier à Rumonge. Le Directeur général de l’OBPE rappelle que l’élevage des animaux aquatiques par des individus est interdit.

Selon Berchmans Hatungimana, Directeur général de l’OBPE, les deux crocodiles étaient élevés illégalement par un habitant de la ville de Rumonge. C’est le même individu qui a saisi l’administration provinciale pour signaler que les deux crocodiles avaient franchi leur cage et craignait qu’ils pouvaient causer des accidents dans les ménages environnants. Berchmans Hatungimana déplore que ces animaux aquatiques étaient élevés en captivité et étaient privés de leur nourriture habituelle.

L’OBPE qui a procédé au rapatriement de ces crocodiles dans la rivière Rusizi précise que désormais, il suivra de près la vie et les mouvements de ces deux animaux grâce à une marque de couleur peinte sur leurs dos. « L’élevage des crocodiles comme tout autre animal sauvage est régi par une législation. Le Burundi a déjà ratifié la convention CITS et le crocodile s’en trouve sur l’annexe 1et tous les autres animaux se trouvant dans cette annexe sont strictement interdits d’être élevé en captivité. » martèle le directeur général de l’OBPE, qui rappelle que les autres crocodiles élevés en captivité par un individu dans la zone Gatumba seront également remis dans leur milieu naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *