SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Burundi : vers l’introduction des BIC pour améliorer l’environnement du climat des affaires

bic

Le Burundi se prépare pour l’introduction des « Bureaux d’Information sur le Crédit » (BIC) pour améliorer le climat des affaires et attirer des investisseurs pour le développement économique du pays

« En effet, le BIC est une institution essentielle pour l’amélioration de la régulation du secteur financier, de l’intermédiation financière et des services financiers offerts au public », a précisé le ministre Manirakiza lors d’un point de presse tenu après la ratification du projet de loi sur l’introduction des BIC au Burundi par le sénat.
Le BIC, a-t-il expliqué, va permettre de collecter auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers (banques, micro-finances, sociétés de fourniture d’eau et d’électricité, sociétés de téléphonie, ….), des données sur l’historique de crédit ou de paiement d’un client.
Avec l’introduction du BIC dans l’ordre juridique burundais, a révélé le ministre, les banques et les institutions de micro-finances seront soumis ainsi à une obligation légale de publier les taux d’intérêt pratiqués à l’égard de leur clientèle en général et aux demandeurs de crédit en particulier.
« Le BIC élargit l’accès au crédit, réduit les créances douteuses grâce à l’augmentation des données positives, et renforce le rôle des banques et institutions financières. Dans un tel environnement juridique, les clients améliorent généralement leur comportement de paiement quand ils sont conscients de l’existence d’un BIC », a-t-il fait remarquer.
L’introduction des BIC au Burundi contribuera également à l’amélioration du classement au Burundi dans le cadre du Doing Business de la Banque Mondiale(BM) pour l’indicateur « accès au crédit ».
A l’heure actuelle, le Burundi est classé à la 171ème position sur 189 dans le classement du rapport Doing Business 2015.
Le ministre a tenu à rassurer aux sénateurs inquiets du risque d’atteinte à la vie privée avec l’instauration du système des BIC au Burundi.
Des balises « pour garantir la confidentialité de l’information recueillie et l’utilisation des données à des fins exclusivement autorisées » seront mises en place pour assurer la meilleure protection possible de la vie privée des gens, a-t-il promis.

A lire aussi

Vingt jours seulement pour faire sa déclaration sur l’impôt locatif

L’Office Burundais des recettes OBR appelle à la déclaration et au paiement de l’impôt locatif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *