Bill Gates et Aliko Dangote unis contre la malnutrition

niger

L’homme le plus riche d’Afrique, Aliko Dangote, et le philanthrope américain Bill Gates ont dévoilé jeudi un programme contre la malnutrition au Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique, à hauteur de 100 millions de dollars.

Ce programme, un partenariat entre la fondation Dangote et celle de Bill et Melinda Gates, a pour ambition de venir en aide à environ 11 millions d’enfants malnutris dans le nord du Nigeria, a déclaré M. Dangote.

L’annonce a été faite à Abuja, la capitale, au lendemain de la signature d’un accord sur des programmes de vaccination dans les États de Kano, Kaduna et Sokoto (nord).

Au Nigeria, où 44% des plus de 170 millions d’habitants ont moins de 14 ans, « la jeunesse est une ressource-clé », a déclaré à la presse M. Gates, qui a aussi rencontré le président Muhammadu Buhari.

« C’est une des raisons pour lesquelles il est si important de lutter contre la malnutrition », a poursuivi milliardaire fondateur de Microsoft.

Les organisations ont prévu de financer des programmes jusqu’en 2020 et au-delà via des groupes locaux dans le nord-ouest et dans le nord-est du Nigeria, particulièrement touché par l’insurrection islamiste de Boko Haram.

Billes Gates et Aliko Dangote ont déjà travaillé ensemble sur un programme d’éradication de la polio, grâce auquel le Nigeria a pu être retiré de la liste des pays endémiques l’année dernière.

Le Nigeria est la première puissance économique d’Afrique et le plus gros producteur de pétrole du continent, mais compte toujours un très grand nombre de pauvres.

L’espérance de vie moyenne est de 52 ans -cinq ans de moins que l’ensemble des pays d’Afrique subsaharienne- et on y constate un fort taux de mortalité infantile.

Quelques 31 % des enfants de moins de cinq ans étaient en insuffisance pondérale en 2013.

 

 

Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *