SUIVEZ LA RADIO CULTURE EN DIRECT

Baisse du taux de réussite scolaire à Kayanza

Au cours de l’année scolaire 2019-2020, la commune Kayanza a enregistré un taux de réussite le plus bas comparé à l’année précédente, au niveau de l’école fondamentale et post fondamentale. La direction communale justifie cet état de fait par une insuffisance du personnel enseignant et de bancs pupitres.

Dans une réunion d’évaluation de l’état des lieux tenue à l’intention de tous les acteurs impliqués dans l’enseignement dans la commune Kayanza, le directeur de l’enseignement dans cette commune Abel Nteziryayo, déplore le rendement loin d’être satisfaisant lors des examens d’état de l’année 2019-2020, des classes de 9ème et des classes terminales post fondamentales par rapport à l’année scolaire 2019-2020. « Nous avons occupé la huitième position sur les neuf communes que comptent la province Kayanza », martèle Abel Nteziryayo.

Une direction qui fait face à de nombreux défis

La direction communale de l’enseignement à Kayanza se heurte à de nombreux défis dont l’insuffisance du personnel enseignant, le manque de bancs pupitres en quantité suffisante, dont les besoins sont évalués à 1964 bancs pupitres ainsi que des salles de classe, où dans certaines écoles on trouve 6 salles de classe alors qu’il devrait y en avoir 9 pour une école qui dispose d’un cycle fondamental. « Nous avons un problème de carburant pour les 4 motos à la disposition de la direction communale qui devaient faciliter la tâche aux responsables qui se rendent sur terrain. » Ajoute le directeur communal de l’enseignement à Kayanza.

Ensemble pour faire face au défis

Le comité des parents dans cette direction se dit engagé à faire face à tous ces défis qui minent le secteur de l’enseignement. « Nous allons disponibiliser 1000 bancs pupitres, les 4 motos à la disposition de la direction communale de l’enseignement, vont être désormais alimentées en carburant à partir de la caisse communale », souligne le président du comité des parents Martin Ninteretse. Monsieur Ninteretse compte également sur la participation de tous les natifs ainsi que sur la contribution des parents de cette commune.

Le gouverneur de la province Kayanza qui est en même temps natif de cette commune, Rémy Cishahayo interpelle la population de la commune Kayanza à la conjugaison des efforts pour relever le secteur de l’éducation. Il met en garde tous les directeurs des écoles dont le rendement sera médiocre qu’ils seront démis de leurs fonctions.

A lire aussi

Soutenir les jeunes pour leur auto-emploi

Les jeunes burundais rencontrent pas mal de défis dès leur premier pas dans l’entrepreneuriat notamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *