Du respect aux decisions rendues par le code pénal

Après un renvoie définitif de trois élèves de l’ecole fondamentale Akamuri de la commune et province Kirundo, l’ Association  des Avocats Œuvrant pour la justice et l’Egalité au Burundi appelle au respect des décisions rendues par le code pénal burundais,  et cela par les responsables des structures publiques. Salvatore Minani vice- président de l’AJEBU signifie que ces 3 élèves ne devraient être renvoyées avant la condamnation judiciaire. Selon lui, le code pénal prime sur le règlement  scolaire. Ces élèves ont été renvoyées, accusées par la direction provinciale d’enseignement à Kirundo d’avoir gribouillé  la photo du chef de l’Etat.

Le code pénal prime sur le règlement scolaire

Une décennie sans la vérité sur l’assassinat d’Ernest Manirumva

Dix ans jour pour jour  après l’assassinat d’Ernest Manirumva l’ancien vice-président de l’Observatoire de Lutte  contre la Corruption  et les Malversations Economiques OLUCOM sans connaitre la vérité sur son assassinat. Ce dernier demande au gouvernement du Burundi et la justice burundaise de reouvrir le dossier RPC 2918  relatif à l’assassinat de l’ancien vice-président de l’OLUCOM.  Le vice-président de  l’OLUCOM Ernest Manirumva a été assassiné la nuit du 08 au 09 avril en 2009.  Gabriel  Rufyiri président de l’OLUCOM regrette que la cour suprême néglige systématiquement la découverte de la vérité sur l’assassinat de cet  acteur de la société de la société civile il 10 y a ans. Le président de l’OLUCOM Gabriel Rufyiri qui dénonce l’assassinat contre les  acteurs  des Droits Humains, demande que la  justice soit faite afin de trouver  les acteurs  de ces crimes et de les sanctionner conformément à la loi.

Dix ans sans justice sur l’affaire Manirumva l’ancien vice-président de l’OLUCOM assassiné en 2009