Aucune loi autorisant un administratif à la base d’exiger les quittances de paiement d’immondices

Les administratifs à la base ne devraient pas être injuste envers la population lorsqu’ils s’adressent à eux pour  demander des services publiques. Tharcisse  Niyongbo porte-parole du ministère de l’intérieur et de la formation patriotique  qui le dit précise que le ministère ne soutient en aucun cas les administratifs qui se cachent  derrière les quittances de paiement d’immondices pour ne pas accorder aux demandeurs des services publiques. Le porte-parole du ministère signale qu’il n’y a aucune loi burundaise qui dit que la personne qui demande un service publique doit montrer la quittance de paiement des frais de salubrité. Tharcisse Niyongabo interpelle les administratifs à la base de ne pas alourdir les facture que doivent demander à la population.

L’adoption d’ici bientôt du code électoral

Le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique garantit  aux acteurs politiques ayant des inquiétudes sur le retard du code électoral que ce dernier sera  d’ici bientôt disponible. Tharcisse Niyongabo, porte-parole et assistant du ministre lors d’une interview  accordée à la Radio Culture le  3 avril  de ce mercredi 2019 a fait savoir  qu’on attend d’abord l’adoption de ce doucement du code électoral par le parlement  national. Il signale  également qu’après l’ adoption, le code sera remis à la Commission Electorale Nationale Indépendante. Tharcisse Niyongabo reconnait toutefois  que le projet  du code électoral avait été porte à la connaissance de tous les acteurs politiques lors des assises  de Gitega en 2018.