Les experts onusiens sur le Burundi sont plus politiques qu’activistes

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MARTIN.jpg.

Le ministère burundais des Droits de la personne humaine et du genre dénonce le contenu du rapport des experts onusiens de mensonger. C’est après une présentation de ce rapport auprès du conseil de l’ONU des Droits de l’Homme à Genève ce mardi 12 mars 2019 Martin Nivyabandi accuse cette commission d’être beaucoup plus politique qu’activiste en matière des Droits de l’homme. Le ministre Nivyabandi indique plutôt une avancée significative en matière du respect des droits de l’homme au Burundi. Il signale également que le rapport est commandité et que ce dernier ne peut en aucun cas contredire la décision du gouvernement burundais de laisser les soient disant experts d’entrer au pays et précise que le gouvernement du Burundi ne sera pas fatigué à expliquer à toute la communauté internationale la vraie situation en matière des droits de l’homme au Burundi. Le ministre Nivyabandi s’ étonne plutôt de ce rapport présenté par les experts onusiens alors qu’au mois de février et mars lors d’une cession des Droits de l’homme le Burundi a été encouragé dans sa mise en œuvre du plan national de développement en l’occurrence l’ONU.